Neurosciences

Une avancée technologique, Watson et la médecine génomique.

IBM est partant pour un projet de médecine génomique qui pourra permettre de venir en aide aux patients atteints de cancer. Le géant américain de l’informatique mettra, à cette occasion, à la disposition des médecins son super-ordinateur Watson à partir duquel des soins personnalisés pourront être donnés.

l'informatique au service de la médecine

L’objectif de ce projet.

Née de la collaboration du New York Genome Center (NYGC) et IBM, cette initiative a pour intention d’aider les médecins à proposer des traitements aux personnes atteintes de cancer après une accélération de l’important processus d’analyse des résultats issus du séquençage du génome humain. Les informations obtenues permettront donc de mettre en place de stratégiques thérapeutiques liées à la médecine génomique. Ce programme se présente donc comme une voie de salut pour la mise en place de traitements prenant en compte le profil génétique présenté par chaque patient et sera d’une grande utilité pour venir à bout des maladies cérébrales. La première phase du programme sera orientée vers les patients atteints de glioblastome, une pathologie cancéreuse qui, chaque année, cause la mort d’environ 13 000 personnes aux États-Unis.

Le rôle joué par Watson.

Le super-ordinateur Watson aura pour rôle de passer en revue toutes les données médicales ainsi que les nouvelles études et fera un croisement des résultats obtenus avec les mutations génétiques constatées chez les patients examinés. Watson sera donc d’un précieux apport, car les médecins ne disposent pas d’assez de temps pour ce travail et n’ont pas non plus les outils qu’il faut. Le super-ordinateur apprendra donc de nouvelles choses chaque jour et cela permettra de mettre à jour les différentes bases de données à la disposition des médecins. Le véritable sens de ces données sera perçu, ce qui n’est pas une évidence depuis l’avènement du séquençage du génome humain, il y a plus de 10 ans de cela.

medecine

Une collaboration médicale qui n’est pas nouvelle pour IBM.

Cette présence d’IBM dans ce programme qui fait la promotion de la techno-médecine n’est pas la première dans le domaine de la médecine. En effet, cette société informatique a déjà prêté main forte à des médecins, toujours avec Watson, qui avait tant besoin d’un coup de main pour faire des diagnostics et soigner leurs patients. Par ailleurs, le super-ordinateur était, en 2011, aux côtés d’un groupe privé d’assurance maladie en vue de mettre en place une application commerciale, la toute première pour Watson. À cette occasion, l’appareil a fait montre de ses exceptionnelles capacités de calculs.