Neurosciences

Le cerveau de l'homme et l'évolution des sciences cognitives.

De nos jours, en Europe, plus de 127 millions de personnes sont atteintes de maladies provenant de dysfonctionnement du cerveau notamment la maladie d’Alzheimer, de Parkinson ou encore la maladie de Charcot. Ces maladies entrainent des troubles de la préhension, de la locomotion ou de la parole.

A l’heure de la techno-médecine, les chercheurs se servent des nouvelles technologies pour résoudre les ces anomalies du cerveau de l’homme. Ces 25 dernières années, il y a eu beaucoup d’avancées en matière deneuro-science notamment la découverte des neuromédiateurs et de leurs récepteurs mais aussi dans le domaine de la neurogénèse avec la découverte de gènes contrôlant le développement du cerveau ainsi qu’au niveau des sciences cognitives avec l’apparition des méthodes d’imagerie cérébrale. Il est désormais possible d’observer le cerveau, d’enregistrer et d’interpréter les signaux électriques générés par celui-ci.

De nombreux projets sont en cours :

Le cerveau humain

Le Human Brain Project, dirigé par le neurobiologiste Henry Markram, est un projet dont le but est de trouver des traitements contre ces affections du cerveau en se servant d’un ordinateur. En utilisant les nouvelles technologies comme les ordinateurs, le réseau Internet et les données déjà acquises par le passé, il serait possible de simuler informatiquement le cerveau de l’homme dans ses moindres détails. Si ce projet abouti, cela serait une avancée majeure dans la connaissance du cerveau car il permettrait d’observer en détail le comportement des neurones et leurs connexions. Grâce à cela on serait en mesure de comprendre les causes de certaines maladies et pouvoir les combattre.

Des chercheurs travaillent également sur ce qui pourrait être le premier exosquelette commandé par le cerveau humain et qui permettrait à une personne handicapée moteur de se déplacer. Cette expérience aurait lieu lors de la Coupe du Monde 2014 au Brésil où en enfant paralysé, muni de cet exosquelette, lancerait le coup d’envoi du match d’ouverture.

Si cette expérience voit le jour, ce serait la preuve que la commande de machines à l’aide du cerveau passerait du monde de la théorie à la réalité et pourrait améliorer la vie de toutes les personnes victimes d’accident ou souffrant de maladies dégénératives du cerveau.

Cela permettrait également d’ouvrir une porte vers un mode nouveau où l’on pourrait accroître les facultés motrices et sensorielles et pourquoi pas dans un futur éloigné permettre de commander des machines à distance ou encore bien d’autres choses.

Il n’y a aucun doute sur le fait que le 21ème siècle est le siècle des neurosciences alliées aux nouvelles technologies NBIC. Toutes ces recherches permettront un jour de faciliter et de révolutionner la vie de milliers de personnes.

La chirurgie cérébrale, des neurones électronique et le cerveau artificiel.

Depuis plus d'une décenie, des plan d'actions ont été mis en place pour lutter contre les maladies cérébrales et les dommages du système nerveux. L'évolution des neurosciences permettra d'agir sur des problèmes d'ordre neurologiques, mais également psychiatriques, ainsi les neuroscientifiques pourront demain soigner le cerveau, et accomplir des prouesses sur la dépression, l'épilepsie et d'autres pathologies. La greffe d'un cerveau artificiel complet n'est pas envisageable dans un futur proche. Par contre la mise en place d'une ou plusieurs prothèses cérébrales permettant de remplacer une partie des fonctions du cerveau humain est dans aujourd'hui possible.

les deux hémisphères cérébraux

La neuro-révolution est en marche.